Valérie Lamielle
 
LOGOLOIRCHER1a
Capturedecran20150911a110926

Accueil

Les vidéos

Sur ses traces

Les spectacles

La pédagogie

Les dates

Contacts

Liens

LE PUITS

Duo danse / cordes lisses de 40 minutes

 

"À chacun son petit monde, à chacun son puits chargé d'histoires,

de contraintes, de tentatives, de chimères et de rencontres."

 

Un spectacle de Valérie Lamielle

Interprètes : Marie Jolet (Cheptel Aleïkoum) – corde lisse,

Valérie Lamielle (Nuit & jour, cie ça-Hervé Diasnas) – danse

Musique!: Hervé Diasnas

Lumières : Nicolas Barraud

Costumes : Marie Courdavault

 

La relation humaine nous enrichit, nous révèle à nous même. Mais l'autre est aussi le petit caillou dans notre chaussure. Il bouscule nos certitudes et convoque un monde surprenant qui n'est pas tout à fait nous et pas tout à fait l'autre

 

" Tous ceux qui survenaient et n’étaient pas moi-même amenaient un à un les morceaux de moi-même. " Guillaume Apollinaire.

 

GALERIE

 

LE FILM

Cet espace entre deux êtres complexes qui communiquent est unique et n'appartient qu'au présent. Il est le miroir de chacun et le reflet de

notre solitude.

 

"Ce qui embellit le désert c'est qu'il cache un puits quelque part..." Antoine de Saint-Exupéry

 

Basé sur l'échange, ce travail est avant tout le reflet d'une relation, dans sa simplicité et sa complexité. Pas d'autre histoire que ces présences face à l'aubaine d'être ensemble dans un univers qui pourtant les contraint, ensemble pour accomplir la tâche fastidieuse de s'élever, sonder cet espace sensible qui unit ou sépare, trouver sa juste place au sein du monde.

" Mon corps est le lieu de ma présence au monde... ... Il est le point de convergences, de rencontres... ... Par lui, j’existe à l’autre...!"

Paul Valéry

 

La dramaturgie de ce spectacle est dénuée de tout jeu d'acteur. Elle est composée de situations abstraites faisant appel à la sensibilité du spectateur. Cinq cordes lisses suspendues strient l'aire de jeu. Pour les deux protagonistes, la seule issue est à la verticale de la corde centrale. Ces éléments mettent en évidence un monde où verticalité et force de gravité seront les principales sources de contrainte des deux personnages. Ils rendent l'espace aérien tangible. S'associant aux déplacements horizontaux et à la chorégraphie souple, dense et

animale des interprètes, ils donnent à voir un univers liquide.

 

"Tu n'as pas réussi

à faire de chaque instant de ta vie

un miracle

essaies encore.!"

Eugène Guillevic

 

La corde centrale devient peu à peu l'axe principal de la rencontre. Cette colonne vertébrale amène les deux personnages à coopérer, a user de leur complémentarité, pour faire face à la contrainte. "Le puits", espace commun, devient le réceptacle de leurs tentatives.

logoCULTURECENTRE
regioncentrebc

Accueil - Sur ses traces - Les spectacles - La pédagogie - Les dates - Contacts - Liens